Bruxelles : affrontements entre policiers et manifestants lors d'une manifestation anti-restrictions

A Bruxelles, les opposants aux mesures adoptées par les autorités belges pour endiguer la pandémie de Covid-19 étaient réunis pour manifester. Un rassemblement qui a donné lieu à de violents affrontements avec la police.

Bruxelles : affrontements entre policiers et manifestants lors d'une manifestation anti-restrictions

Ce 23 janvier, un rassemblement organisé à Bruxelles contre les nouvelles mesures sanitaires du gouvernement belge a viré à l'affrontement entre les policiers et certains manifestants présents dans le cortège.

Plusieurs collectifs de Gilets jaunes, mais aussi des organisations venues de plusieurs pays européens, ont fait le déplacement dans la capitale belge. Les organisateurs attendaient près de 100 000 manifestants. 

Auteur: RT France

Si le cortège s'est élancé dans le calme, comme ont pu le constater les deux reporters de RT France présents sur place, des heurts ont rapidement éclaté dans l'après-midi en queue de manifestation, rapportent les médias belges. Comme on peut le voir sur ces images du reporter de RT France Charles Baudry, certains manifestants ont pris à partie les forces de l'ordre.

Certains manifestants ont également essayé de dresser des barricades après avoir refusé de respecter les ordres de dispersion de la police donnés vers 15h. 

Les images du journaliste indépendant Amar Taoualit montrent ainsi les policiers belges tentant en vain d'évacuer les lieux. Certains manifestants forcent le barrage de la police.

Sur les images de Rémi Buisine, journaliste du média Brut, on peut aussi également voir les manifestants se servir du mobilier urbain pour «ralentir les policiers».

Clément Lanot, journaliste indépendant, a filmé l'utilisation par la police de canons à eau pour disperser les manifestants. 

Certains policiers ont également été pris à partie par les manifestants et contraints de trouver refuge dans une station de métro.

D'après le quotidien belge Le Soir, vers 18h, «les derniers manifestants ont été dispersés» et la calme est revenu dans la capitale belge.