Oran. Semaine culturelle : «Regards croisés sur le passé et le futur»

Le coup d’envoi de la semaine culturelle a été donné samedi au niveau du site archéologique «Palais du Bey» au quartier populaire «Sidi El Houari» d’Oran sous le slogan «Regards croisés sur le passé et le futur» dans une ambiance culturelle et éducative particulière.

Cette manifestation, co-organisée avec l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés, met en exergue le riche patrimoine historique et archéologique de la ville d’Oran, un véritable trésor appelé à faire la promotion du tourisme culturel, mais aussi de la «destination Algérie» et à valoriser son patrimoine matériel et immatériel dont elle peut s’enorgueillir, a indiqué à l’APS la présidente de l’association locale L’hirondelle pour la redécouverte et le tourisme culturel, Hafida Bensalah, en marge de la cérémonie inaugurale de cette semaine culturelle.

L’association, qui fait de la préservation de cet héritage culturel de la ville d’Oran son leitmotiv, compte organiser des week-ends et des semaines culturelles au niveau des différents sites archéologiques, à l’instar des «Arènes d’Oran» à haï Moheiddine (ex Eckmühl) et au sous-sol de la bibliothèque communal «Bakhti Benaouda» (ex Cathédrale), sise au centre-ville, a fait savoir Hafida Bensalah. La semaine culturelle, coïncidant avec la Journée nationale des artisans, vise à mettre la lumière des lieux de mémoire à travers l’organisation d’activités culturelles.

«Une occasion de plus pour attirer des visiteurs et leur faire connaître un autre rendez-vous important auquel s’apprête à abriter prochainement la ville d’Oran, celui des Jeux méditerranéens prévus en été 2022», a souligné Niar Sanae, directrice de l’antenne d’Oran relevant de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés.

Outre ces activités culturelles, d’autres rencontres scientifiques sont programmées. Dans ce cadre, l’Office entend organiser, en partenariat avec le département de génie civil de l’Université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf (USTO-MB) d’Oran, le 14 novembre au niveau du site archéologique «Bordj El Ahmar», un séminaire sur «le développement durable des villes historiques» qui traitera des changements climatiques, de leurs impacts sur les villes et des mécanismes de sauvegarde de ce patrimoine, a ajouté cette responsable.

La cérémonie d’ouverture de la semaine culturelle a été marquée par des lectures poétiques du genre melhoun déclamées par les poètes Ahmed Aroun et Mohamed Andaloussi, la tenue d’une exposition de la «blousa wahrania» (robe oranaise), un habit authentique faisant partie du patrimoine matériel oranais et source de fierté des Oranaises, signé par le styliste Bachir Chaïla, de même qu’une autre exposition sur l’habitat traditionnel oranais de Fadila Sahri.

La troupe Théâtro Oran a donné une représentation théâtrale intitulée Azmat Aamal fi zaman corona (crise d’emploi au temps du Corona), une pièce réalisée par Boura Lahouari qui a été à la hauteur des attentes du public. La nouvelle œuvre de cette troupe entre dans le cadre du théâtre de rue. Les enfants ont eu droit à des ateliers pédagogiques de dessin et de coloriage qui font partie du programme de cette manifestation, sous la coordination de Amel Benameur, de même que d’autres spectacles artistiques animés par le conteur Abdelhamid Conakry et les clowns Zino et Aïssa.

Cette semaine culturelle, qui se poursuit jusqu’à jeudi prochain, prévoit des expositions de vente de produits d’artisanat traditionnel avec la participation de 15 artisans dans la vannerie, la poterie, la fabrication du savon traditionnel, les gâteaux traditionnels, entre autres, ainsi qu’un vernissage avec la participation d’une pléiade de peintres, des séances de clubs de lecture pour égayer les enfants et leur faire aimer le livre, des visites guidées au niveau de sites et monuments historiques dont «Kasr El Bey» (Palais du Bey) et des conférences sur le patrimoine de la ville d’Oran. 

APS

L’article Oran. Semaine culturelle : «Regards croisés sur le passé et le futur» est apparu en premier sur El Watan.