L’ouvrage de Daho Djerbal épuisé

Hier matin, à la librairie du Tiers-Monde, à Alger, nous avons constaté l’engouement que suscite l’ouvrage intitulé Lakhdar Bentobbal : mémoires de l’intérieur paru chez Chihab Editions.

Des dizaines de personnes étaient venus acheter ce qui a l’air d’être un best-seller. Mais il est épuisé. Penauds, certains ont voulu même payer d’avance ce livre dont tout le monde en parle. Une chose est sûre, les lecteurs algériens sont férus d’histoire de leur pays. Qui a dit que les Algériens ne lisaient pas ? Chihab Editions sont obligés d’effectuer une réimpression de Lakhdar Bentobbal : mémoires de l’intérieur de Daho Djerbal, historien, maître de conférences en histoire contemporaine au Département d’histoire, université d’Alger 2, directeur de la revue de référence et de qualité d’études et de critique sociale.

Le pitch de Chihab Editions, à travers la quatrième de couverture de Lakhdar Bentobal : Mémoires de l’intérieur, présente cet ouvrage : «Dès la fin des années 1970, après plus d’une décennie de recherche sur les formes de la domination coloniale, il nous avait été donné, en tant que jeune historien, de réfléchir sur la pertinence et les limites des démarches d’appréhension de la société algérienne dans le temps présent, la moyenne et la longue durée.

Les disciplines et les catégories sociales de la sociologie et de l’historiographie classiques que nous avions apprises sur les bancs de l’université ne nous permettaient plus d’éclairer les crises profondes que notre société traversait dans tous les domaines, avec leur lot d’errements et d’affrontements incessants contre l’ennemi extérieur et contre l’adversaire présumé de l’intérieur.

Notre projet pour rendre compte d’un processus mis en œuvre en pleine lutte de libération nationale, et qui continuait de produire ses effets plus d’une décennie après l’indépendance, a été d’apporter, par nos travaux, un éclairage particulier à partir de sources orales puisées auprès de ceux-là mêmes qui ont eu à affronter le problème sur le terrain des faits. D’abord, qui sont ces hommes ? D’où viennent-ils ? Comment sont-ils arrivés au politique ? Quelle était leur conception du pouvoir, de l’Etat, des hommes et de leur gouvernement ? «Cette conception a-t-elle évolué avec le temps et quelles en ont été les déterminations ? Il y avait donc lieu de s’interroger sur les origines de ces hommes qui ont pris la décision, sur leur formation et leur appartenance politique, le poids relatif des groupes et de ceux qui les représentent dans les partis et dans les institutions qu’ils ont mis en place.

La rencontre avec si Abdallah Bentobbal et l’entretien qu’il nous a accordé, à Mahfoud Bennoun et moi-même, a duré près de cinq années, de 1980 à 1985. Il devait être publié dès 1985. Le projet de publication est malheureusement resté sans suite. Quarante années plus tard, il nous a semblé d’une extrême importance de le rendre au peuple algérien auquel il était initialement destiné…» Un ouvrage à lire absolument.
K. Smaïl

 

Daho Djerbal/
Lakhdar Bentobal : Mémoires de l’intérieur
Chihab Editions
Octobre 2021
400 pages
Prix 1200 DA
http://www.chihab.com/
https://fr-fr.facebook.com/chihabeditions/

L’article L’ouvrage de Daho Djerbal épuisé est apparu en premier sur El Watan.