Le groupe Eni cède 49,9% de ses parts à la Snam

Les sociétés italiennes Eni et la Snam ont annoncé avoir scellé un partenariat dans le cadre de la gestion des gazoducs de transport de gaz reliant l’Algérie à l’Italie.

Eni (Ente Nazionale Idrocarburià) et Snam (Società Nazionale Metanodotti), spécialisée dans les infrastructures de transport d’énergie, ont ainsi conclu un accord pour la vente par Eni à Snam d’une participation de 49,9% (détenue directement et indirectement) dans certaines sociétés exploitant deux groupes de gazoducs internationaux reliant l’Algérie à l’Italie, pour un montant de 385 millions d’euros.

Le périmètre de la transaction comprend notamment les gazoducs onshore allant des frontières algérienne et tunisienne à la côte tunisienne Trans Tunisian Pipeline Company (TTPC), et le gazoduc offshore reliant la côte tunisienne à l’Italie (TMPC).

Aux termes de l’accord, Eni indique dans un communiqué qu’il apportera «l’intégralité de sa participation dans les deux pipelines à une société italienne nouvellement constituée (NewCo), dans laquelle Eni continuera à détenir une participation de 50,1%, tandis que les 49,9% restants seront vendus à Snam, pour un prix d’achat égal à 385 millions d’euros.

La Snam financera le paiement du prix d’achat avec ses propres ressources financières». En outre, soulignent les communiqués des deux compagnies signataires de l’accord, «sous réserve de la réalisation (ou, le cas échéant, de la renonciation) des conditions suspensives prévues au contrat, la transaction devrait être finalisée d’ici le troisième trimestre 2022».

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article Le groupe Eni cède 49,9% de ses parts à la Snam est apparu en premier sur El Watan.