Festival du film arabe de Fameck : Deux films algériens en compétition

En compétition dans la sélection Prix du public, Paysage d’automne et Leur Algérie concourent aux côtés d’autres films comme Sous le ciel d’Alice de Chloé Mazlo et Des hommes de Lucas Belvaux (France) ou encore Gaza mon amour, une comédie dramatique réalisée par Arab et Tarzan Nasser. Sorti en 2019, Paysage d’automne met en scène […] L’article Festival du film arabe de Fameck : Deux films algériens en compétition est apparu en premier sur El Watan.

Festival du film arabe de Fameck : Deux films algériens  en compétition

En compétition dans la sélection Prix du public, Paysage d’automne et Leur Algérie concourent aux côtés d’autres films comme Sous le ciel d’Alice de Chloé Mazlo et Des hommes de Lucas Belvaux (France) ou encore Gaza mon amour, une comédie dramatique réalisée par Arab et Tarzan Nasser.

Sorti en 2019, Paysage d’automne met en scène l’histoire de Houria, une journaliste d’investigation qui enquête sur des meurtres de lycéennes, embrigadées dans un réseau de prostitution, et la tragédie des réfugiés subsahariens qui traversent l’Algérie. Leur Algérie, une coproduction algéro-française sortie en 2020, s’intéresse, quant à elle, à l’histoire des grands-parents de Lina, séparés après plus de 62 ans de vie conjugale. D’une durée de 72 minutes, ce long métrage documentaire questionne l’exil à travers le vécu des premiers migrants algériens installés en France. Pour sa part, la réalisatrice algérienne, Latifa Saïd, fait partie du jury de la sélection courts-métrages en compétition, aux côtés de Guillaume Poulet (France) et Catherine Kammermann (Suisse). Elle a réalisé plusieurs films notamment Tahiti, un documentaire-portait d’un migrant camerounais vivant à Alger, et Toutes les nuits, son dernier court métrage de fiction. Parallèlement aux projections, des expositions, spectacles, animations et des rencontres autour du cinéma sont au programme de cette édition. Un spectacle intitulé Contes berbères et kabyles sera présenté par la conteuse française Christine Trautmann, alors que le réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb devra animer avec les journalistes Edwy Plenel et Nathalie Chiflet, une rencontre sur le cinéma. Fondé en 1990, le Festival du film arabe de Fameck se veut être un «lieu d’expression artistique et d’échange» permettant la découverte de l’Autre à travers le cinéma, en particulier.

L’article Festival du film arabe de Fameck : Deux films algériens en compétition est apparu en premier sur El Watan.