Déchirantes amours impossibles

L’écrivain algérien, Amin Zaoui, vient de publier un nouveau roman intitulé Faim Blanche chez les éditions Dalimen. Samedi après-midi, il était à la librairie du Tiers-Monde, à Alger, où il a signé son livre et s’est entretenu avec ses lecteurs.

Amin Zaoui, excellant dans la langue d’El Moutanabi et celle de Molière, poète, penseur, chroniqueur au quotidien Liberté et au Independent London, et professeur de littérature moderne à l’Université d’Alger, dont les œuvres sont traduites dans 15 langues, qu’on ne présente plus, vient de publier un nouveau roman Faim Blanche paru aux éditions Dalimen.

C’est un roman sensuel, audacieux, tactile, olfactif, bouleversant, conflictuel, poignant et touchant. Il parle, à vrai dire, de la détresse humaine marquant des pauses dans la vie entre joie et peines.

Un drame humain miné, ruiné, sapé par la bêtise humaine, le bruit de bottes, le casus belli, les velléités belliqueuses. C’est peut-être le meilleur roman d’Amin Zaoui. Parce qu’on sent une aisance, une fluidité, une précision au cordeau de son acte cursif littéralement littéraire.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article Déchirantes amours impossibles est apparu en premier sur El Watan.