Benabderrahmane : «L’état n’abandonnera jamais son caractère social»

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, est de nouveau revenu sur le dossier des subventions. Devant les membres du Conseil de la nation et à l’issue de l’adoption du texte de loi de finances 2022, Aïmene Benabderrahmane a insisté sur la question de la justice sociale. Il a d’ailleurs fait remarquer devant les membres de la Chambre haute du Parlement qu’il y avait «malentendu» sur le passage des subventions généralisées aux subventions ciblées, prévu dans le projet de loi de finances. «L’Etat n’abandonnera jamais son caractère social», a-t-il insisté, rappelant que les subventions de l’Etat destinées aux couches vulnérables s’élèvent à 17 milliards de dollars.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article Benabderrahmane : «L’état n’abandonnera jamais son caractère social» est apparu en premier sur El Watan.