120 demandes d’investissement validées pour le sud

L’objectif étant de réduire de 50% le nombre des produits stratégiques importés actuellement afin de réaliser l’équilibre de la balance commerciale d’ici à 2024.

Depuis son activation en mars dernier, l’Office de développement de l’agriculture en terres sahariennes (ODAS) a reçu, via sa plateforme numérique, 350 dossiers d’investissement (contre 200 en août dernier). Sur ce nombre, 120 ont été acceptés, selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), qui a publié ces données hier sur sa page Facebook.

Ainsi, au total l’ODAS a libéré 80 750 hectares (ha) au près de ces investisseurs à travers six périmètres agricoles (sur les sept retenus) dans cinq wilayas. Une superficie qui représente plus de 16% de celle proposée aux investissements agricoles destinés à l’agroalimentaire. C’est-à-dire 500 000 ha, selon la même source.

Dans une première étape, ce portefeuille foncier était fixé à 170 000 ha, répartis à travers 24 surfaces situées dans les wilayas de Ouargla et d’Illizi d’une superficie de 51 000 ha, de 20 fonciers dans la wilaya d’Adrar avec une superficie de 47 600 ha et de 43 fonciers d’une superficie de 71 000 ha dans la wilaya de Ghardaïa.

Il est attendu de ces projets la contribution à l’amélioration tant en qualité qu’en quantité de la production dans les filières stratégiques.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article 120 demandes d’investissement validées pour le sud est apparu en premier sur El Watan.